LE RETOUR EN ARRIÈRE ET LA RÉGRESSION 

LE RETOUR EN ARRIÈRE ET LA RÉGRESSION 

 

Nous l’avons vu précédemment, le retour en arrière est un tic visuel inconscient qui nous fait relire un ou plusieurs mots. Ce n’est généralement pas intentionnel mais c’est une habitude qui fait perdre beaucoup de temps. 

Quant à la régression, elle consiste à relire une ou plusieurs fois des mots ou des phrases voire même des passages entiers d’un texte ou d’un livre. 

Je vais t’inviter à faire un exercice qui  va te permettre de t’analyser.  Tu vas prendre un livre quelconque, de préférence un que tu n’as pas lu, et lire au moins une page entière de ce livre. Avec ton crayon, mets une croix en fin de ligne lorsque tu auras relu à une ou plusieurs reprises un mot ou plusieurs mots sur cette ligne. Tu peux mettre pause à la vidéo pendant que tu feras l’exercice, et continuer une fois que tu auras comptabilisé le nombre de fois que tu as fais des retours en arrière.

A présent que tu sais si tu fais régulièrement des retours en arrière, je vais t’expliquer pourquoi généralement les personnes lisent et relisent les mêmes mots, parfois relisent des phrases ou des passages entiers.

Première raison : les textes difficiles

 lorsqu’on est face à un texte difficile et qu’on a affaire à des mots nouveaux, complexes, ou à des termes et des formulations techniques.

Deuxième raison : les confusions. On peut relire un mot parce qu’on pense l’avoir confondu avec un autre, ou avoir mal interprété le sens d’une phrase. C’est généralement une des raisons principales des retours en arrière.

Troisième raison : Le manque de confiance 

Il se peut que par habitude et par manque de confiance, on relise un mot ou plusieurs mots  pour être sûr d’avoir bien lu et bien compris. Cette mauvaise habitude peut se transformer en réflexe automatique dont il est difficile de se débarrasser avec le temps. 

Les retours en arrière par manque de confiance doivent absolument être supprimés. 

Tandis que concernant les retours en arrière par confusion ou par méconnaissance du mot, il est normal d’en faire de temps à autre, mais lorsqu’il s’agit de lecture rapide, il faut absolument les supprimer. 

Tu me diras oui, mais tout de même, il se peut que je ne comprenne pas le texte. C’est un préjugé. Ce n’est pas parce que tu ne comprends pas un mot ou que tu penses l’avoir confondu avec un autre que tu ne pourras pas comprendre le sens de ce que tu lis. D’ailleurs, très souvent, c’est en lisant la suite que tu finis par comprendre le sens global de ce qui est écrit.  Ton cerveau est doté de capacités de déduction dont tu n’as même pas idée. Il peut te manquer une pièce d’un puzzle, mais cela ne t’empêche pas de voir l’image dans son ensemble et de savoir exactement de quoi il s’agit. Lorsque tu lis, tu lis du sens, et c’est bien le but de la lecture. Le but de la lecture n’est pas de déchiffrer des mots mais bien de comprendre un message. D’ailleurs, il est reconnu que les livres sont bourrés de redondances, à hauteur d’au moins 50 %. Une information que tu as manqué sur une page se retrouvera, soit à l’identique, soit reformulée sur une autre page. 

Par contre, et c’est important de le préciser, ici on parle essentiellement de lecture rapide, lorsque tu lis un livre pour apprendre de nouvelles choses, et que tu n’as pas de contrainte de temps, tu peux t’arrêter sur un mot nouveau, pour en comprendre la signification en le cherchant dans le dictionnaire par exemple, ou en le soulignant en vue de revenir dessus par la suite. Pour pouvoir l’assimiler sur le long terme. D’ailleurs un peu plus loin dans la formation, je t’explique comment faire pour enrichir ton vocabulaire.

 

Quoiqu’il en soit, les retours en arrière sont une mauvaise habitude qui nous freine et nous fait perdre énormément de temps. 

Pour le simple exemple, lorsque tu prends un livre de 100 pages et que tu fais sur chaque ligne au moins deux régressions, tu peux perdre 2h juste à cause des retours en arrière, car chaque retour en arrière prend un seconde.

Pour te débarrasser définitivement des retours en arrière, je t’invite à faire les 4 exercices suivants. 

Explication des exercices