LA PRÉLECTURE

LA PRÉLECTURE

A présent que tu as posé tes premières questions à l’aide de ce que j’appelle la boussole de lecture, tu vas pouvoir y répondre en faisant une prélecture de ton deuxième livre. 

La prélecture est une lecture sélective qui va te permettre d’aller à la recherche d’informations bien précises grâce à ta boussole. Cette phase précède la lecture intégrale du livre et va te permettre de te faire une idée globale de ce qu’il contient. C’est aussi une phase de repérage pour accélérer ta vitesse de lecture au moment voulu. La prélecture permet de savoir où se trouvent les informations les plus pertinentes pour ensuite faire le lien entre elles. 

La prélecture se divise en 3 étapes.  

Les voicis : 

  1. La préparation :   tu vas apprendre comment te mettre dans un état de ressource, de détente, de méditation afin de rendre ton cerveau disponible et prêt à recevoir les informations que contient ton livre. Tu vas aussi apprendre à  te préparer mentalement en te fixant un objectif de lecture 
  2. La prise de vue : elle dure entre  60 et 90 secondes à ce stade là on fait un rapide état des lieux du livre, en le feuilletant, pas forcément dans l’ordre chronologique des pages. Pour cette étape, tu t’aideras notamment de la structure du livre. 
  3. La préactivation : elle dure entre 7 à 14 minutes.  Durant cette étape tu vas décortiquer plus en profondeur la structure du livre pour arriver à cerner le cheminement qui a été emprunté par l’auteur. C’est aussi le moment où l’on va relever ce qu’on appelle les mots déclics (c’est-à-dire les mots clés, ou les idées clés qui sont souvent mises en valeur avec une police particulière) qui vont te permettre encore d’étoffer et approfondir tes questions.

Ce qu’on conseille généralement, c’est de faire la prélecture la veille de la lecture intégrale au soir avant de s’endormir. 

Dans cette phase, tu vas t’aider des questions que tu as posées dans l’exercice précédent. 

Ces questions vont te permettre de rester focus sur le livre et garder ton cerveau en état d’éveil et te mettre dans une posture de lecture très dynamique. 

1 -Premièrement la préparation.

Elle se subdivise en deux phases. D’abord se mettre dans un état de ressource pour une pleine concentration. Et te mettre dans une posture dynamique en te fixant un objectif. 

Comment te mettre dans un état de ressource ? Pour te mettre dans un état de ressource, c’est très simple. le tout est de se centrer sur ta respiration. Tu vas donc commencer par te mettre dans une posture droite, le dos bien dressé, en étant assis sur une chaise, sur un canapé, ou bien à même le sol, et tu vas inspirer et expirer profondément à plusieurs reprises en gardant tes yeux fermés.
Par la suite, toujours en inspirant et en expirant profondément, tu vas pouvoir te projeter et t’imaginer dans un endroit qui te ressource pleinement. Généralement, je conseille aux élèves de se projeter dans des environnements très naturels en y incluant des couleurs qui rendent le tout très joyeux, un peu comme dans les dessins animés où toutes les couleurs sont chatoyantes et très vives.

Tu peux imaginer les couleurs, mais aussi le fond sonore, les odeurs. Pour ma part j’aime beaucoup m’imaginer en haut d’une montagne avec une vue plongeante et panoramique sur tout le paysage verdoyant. Avec des rayons de soleil très lumineux. des oiseaux qui chantent, le bruit d’un léger vent qui murmure et effleure les feuilles d’arbres. 

J’insiste beaucoup sur ta respiration, car bien respirer permet de bien penser et d’avoir un cerveau bien oxygéné prêt à accueillir de nouvelles informations, mais surtout à les laisser s’infuser. 

Tu peux respirer ainsi pendant 5 minutes, et te vider complètement l’esprit en te concentrant essentiellement en premier sur l’air que tu inspires et que tu expires, puis en te focalisant sur l’environnement dans lequel tu te projettes. D’ailleurs, tu peux mettre pause à la vidéo pour te prêter à cet exercice, tu verras comme c’est revigorant. 

A présent que tu es dans un état de ressource, tu vas pouvoir te concentrer sur la deuxième étape de ta préparation. En prenant le livre entre tes mains, et en te fixant un objectif dans ta tête. 

Pose toi la question de savoir, pourquoi lis-tu ce livre ? 

Est ce que tu le lis par pur plaisir ? Est ce pour avoir davantage d’informations ? est ce que c’est une lecture imposée ? 

Une fois que tu connais la raison pour laquelle tu vas lire ce livre, tu peux te projeter dans l’état dans lequel tu voudrais être une fois ta lecture achevée.

Dans le cas d’une lecture pour le plaisir, ou pour te divertir, tu souhaites peut-être te nourrir émotionnellement, ou te détendre ou encore te booster.

Si tu lis ce livre pour accroître tes connaissances, certainement qu’à l’issue de la lecture tu vas vouloir avoir plus de d’informations sur un sujet bien précis pour toi-même ou  peut-être pour transmettre les informations à d’autres personnes. 

Et enfin, s’il s’agit d’une lecture imposée, tu vas plutôt essayer de comprendre ce qu’on attend de toi à l’issue de ta lecture.

Pour cela, tu peux aller à la recherche des questions qui sont généralement posées en classe ou lors des évaluations à l’issue de tes lectures. Tu peux aussi demander aux élèves des classes supérieures s’ils ont conservé les évaluations des années précédentes. Les questions sont généralement très similaires, et les objectifs sont les mêmes. Simplifie-toi la vie au maximum en allant à la chasse aux infos. 

2 – Venons-en à la deuxième étape :  la prise de vue.  c’est une étape qui dure entre 60 et 90 secondes. La prise de vue est très rapide mais importante, parce qu’elle permet de se faire une idée sur la structure générale du livre.

Tu as étudié précédemment la structure d’un livre. Ici tu vas t’attarder davantage sur les parties stratégiques du livre : le sommaire, ou la table des matières qui permettent de se faire une idée plus globale de ce que contient le livre et de découvrir les sujets traités.

Tu vas par la suite repérer les gros titres et les sous-titres en feuilletant le livre.. 

Cette procédure va t’aider à faire émerger des informations dans ton subconscient et à les classer de sorte à mieux les mémoriser par la suite. 

Tu vas tourner les pages en ne restant que deux secondes sur chacune d’entre elles, et fixer quelques mots rapidement.  

Surtout, tu ne dois surtout pas te mettre à lire des paragraphes entiers ce n’est pas le moment. 

Ensuite, pendant que tu parcoures le livre, tu vas analyser la structure du texte qu’il contient en faisant attention à la longeur des parties, des chapitres. En analysant également les paragraphes. Jette un rapide coup d’œil pour comprendre la façon dont le livre est articulé, c’est-à-dire si c’est sous-forme de paragraphes ou si c’est des pavés de lignes qui s’enchainent. Fais attention aussi à la taille de la police. Est-ce que le texte semble agréable à lire ou pas ?

Ça y est, la prise de vue est terminée. 

3 -Pour terminer, tu vas procéder à la préactivation.

Comme je te le disais  c’est une étape qui dure entre  7 et 14 minutes. Donc on est dans une étape qui est un peu plus longue. 

4 choses importantes à faire ici : 

  • Tu vas d’abord faire un examen rapide du livre. Cette phase dure entre 2 et 4 minutes. 

C’est maintenant que tu vas te servir du QQOQCP et des différentes questions que tu as posées précédemment. Sur les personnages, sur les évènements et sur le cadre spatio-temporel. 

Tu vas prendre un crayon de couleur rouge, s’il s’agit d’un livre dans lequel tu peux écrire comme tu le souhaites, sinon, garde un crayon à papier et en fonction des éléments que tu voudras repérer tu pourras soit entourer, souligner d’un trait, souligner de deux traits encadrer, souligner d’une vague etc. 

Tu peux aussi te créer une petite légende en début de livre

Personnages : entouré 

Lieux : souligné 

Tu vas faire deux parcours : un à la recherche des personnages. Et un autre à la recherche des lieux. 

  • Ensuite tu vas trouver les mots-déclics. Qu’est-ce que c’est qu’un mot déclic ? C’est un mot qui a lui tout seul résume l’idée principale d’une partie d’un livre. On appelle aussi les mots déclics les mots clés. Ce sont les termes les plus utilisés ou les plus mis en valeur. Ils aident donc à mieux comprendre et mieux assimiler un texte. Il suscite de l’intérêt et interpelle. 

En général, on en trouve toutes les 20 pages parfois plus parfois moins. 

Tu n’es pas obligé d’analyser toutes les pages. tu constateras par toi-même que certains mots te sauteront automatiquement aux yeux. 

Écris-les dès que tu les vois. On en trouve en moyenne 20 ou 25 par livre, et entre 10 et 15 par long texte. 

Les mots déclics varient en fonction du type de texte. Par exemple pour les textes narratifs, il s’agira plutôt des noms des personnages, des lieux, des objets.

Une fois que tu as fait un repérage des noms de personnage, des lieux et autres mots déclics, tu vas pouvoir ajouter des nouvelles plus précises et plus pertinentes à ta liste initiale. 

Écris-les toutes sans les filtrer. 

Apprends à écrire toutes les questions qui te viennent en tête, quelle qu’elle soit, il n’y a pas de questions bêtes. 

Tu auras par la suite la possibilité de les aiguiser et de sélectionner celles qui vont plus dans le sens de ton objectif de lecture.

Dans l’exercice qui suit, je t’invite à prendre ton deuxième livre, celui que tu n’as pas lu et à faire une prélecture en respectant bien toutes les étapes citées dans cette capsule. 

Tu auras un temps imparti pour chaque étape. 

Clique sur pause à chaque fois que tu as terminé une étape et sur stop lorsque tu as terminé la prélecture du livre. 

PRÉ-INSCRIPTION

Recevez en avant première
les actualités du lancement de la nouvelle édition !